Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Vandôme Immobilier, Agence immobilière CREPY EN VALOIS 60800

Crépy-en-Valois : 5 incontournables du patrimoine crépynois

Publiée le 14/08/2015

Non loin de Paris, dans l’Oise, Crépy-en-Valois se blottit entre deux vallons, comme pour mieux protéger les vestiges de son riche et flamboyant passé. En effet, la ville abrite des bâtiments des XIVe, XVe et XVIe siècles ainsi que des remparts, témoignages des temps anciens, quand Crépy-en-Valois était encore la capitale du Valois.

  • Région : Picardie

  • Population : 15 514 habitants

  • Propriétaires : 55,6 %

(source : Insee 2012)

De ce passé, la ville garde le goût des vieilles pierres, abritant sur son territoire différents lieux de culture et d'histoire. Itinéraire en 5 étapes pour s’immerger dans le passé de la ville.

1 - La collégiale Saint-Thomas

Il ne reste de la collégiale, construite en 1182 par Philippe d’Alsace, que le portail et le clocher, classé Monument historique en 1805. En effet, la collégiale Saint-Thomas devient lieu de fêtes publique après que les cultes ont été supprimés en 1793, pour finalement être vendue à un entrepreneur qui la démantèle pour en revendre les pierres. Aujourd’hui, un square a remplacé la nef d’autrefois, qui abrite le monument aux morts sculpté par Albert Bartholomé.

2 - Musée de l’archerie et du Valois

C’est dans un château médiéval, dans un corps de logis datant du XIIIe siècle, que le musée de l’archerie et du Valois expose ses collections consacrées à l’archerie et au patrimoine religieux du Valois. En effet, Crépy-en-Valois, capitale française du tir à l’arc, conserve une importante collection consacrée à cette discipline souvent méconnue, dont on estime qu’elle existait il y a plus de 15 000 ans.

3 - L’abbaye Saint-Arnoul de Crépy-en-Valois

C'est entre 926 et 943, qu'est construit un prieuré abritant une collégiale, par Raoul II, comte de Vexin, d'Amiens et de Valois. En 1010, Gautier II, comte de Vexin, de Mantes, d'Amiens et de Valois la reconstruit et en fait une abbaye bénédictine, avant de devenir l’un des plus célèbres prieurés de Cluny en 1076. En 1431, les Anglais la détruisent pendant la Guerre de Cent ans. Après qu’elle a servi d’institution pour garçons, il faudra attendre 1964 pour que l’abbaye Saint-Arnoul soit restaurée. Elle abrite aujourd’hui le musée du mariage et sa riche collection de souvenirs de mariage de 1850 à 1940 : objets, meubles, vêtements, bijoux, globes de mariages...

4 - L’église Saint-Denis

Unique église paroissiale depuis 1802, l’église Saint-Denis était, au XIe siècle, sans doute rattachée au château, sous Gauthier Leblanc, des documents de 1162 attestant de son existence. La nef romane, qui date du XIIe siècle, a fait l’objet d’une restauration pour réparer les dégâts causés par la Guerre de Cent ans, avant d’importants travaux entrepris entre 1544 et 1573 : reconstruction du choeur, de la voûte et du sol. En 1844, la rosace est restaurée. Il faudra attendre 1852 pour que le clocher retrouve une nouvelle jeunesse. Dernier embellissement : les vitraux du choeur créés entre 1998 et 2003.

5 - Les archives municipales de Crépy-en-Valois

Pour approfondir l’histoire de la ville, les archives municipales permettent une consultation gratuite de nombreux documents, dont certains antérieurs à la Révolution. Les archives municipales bénéficient d’archives privées léguées par Philippe Barrier, composées de revues, gravures, manuscrits et photographies anciennes que son père avait collectionnés toute sa vie.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur Crépy-en-Valois, ville où vous êtes déjà installé(e) ou votre  nouvelle ville ? Visitez le site Internet de Crépy-en-Valois ou découvrez le marché immobilier crépynois avec les conseillers CENTURY 21 Vandôme Immobilier, rue Charles de Gaulle. Ils seront vos meilleurs guides dans votre projet d'achat, de vente ou de location. À bientôt.

 

Notre actualité